LUTTE CONTRE LA MENDICITÉ INFANTILE

LUTTE CONTRE LA MENDICITÉ INFANTILE : un acteur déplore le manque de volonté politique de l’État.

Le coordonnateur du Centre d’accueil et d’orientation des enfants de la rue « Yakaru Guneyi » a invité l’État sénégalais à « impliquer la communauté » dans les stratégies de lutte contre le phénomène de la mendicité en indiquant que la recrudescence de la problématique des enfants de la rue trouve sa source dans plusieurs considérations sociologiques.

Jeudi 4 Septembre 2014 - 22:28

 

Fara NDIAYE et Sophie MORIN au centre "Yakaru Guneyi"
Fara NDIAYE et Sophie MORIN au centre "Yakaru Guneyi"
 

« On ne peut éradiquer la mendicité infantile si la communauté n’est pas sensibilisée sur les méfaits de la mendicité», prévient Fara NDIAYE qui s’entretenait avec Ndarinfo.com, lors d’une visite jeudi d’un représentant de « Street Child Africa ».

Sophie MORIN, en séjour de travail avec la direction de ce centre implanté aux HLM, a salué le dynamisme des membres de l'Association Jeunesse Espoir (AJE), fondatrice de cette maison d'accueil.

« Ils ont une vraie connaissance du milieu et savent ce qu’ils font », a-t-elle dit en appréciant la collaboration des différentes structures qui s’activent dans la protection de l’enfance.

L’ A.J.E concentre ses activités dans le domaine de l’exclusion sociale par la contribution à l’amélioration des conditions de vie des enfants et jeunes en situation difficile et œuvre pour le bien-être des personnes en situation de vulnérabilité principalement les enfants Talibés.

Elle veut favoriser la réinsertion sociale et familiale des enfants talibés, participer à leur éducation et à leur formation, contribuer à leur prise en charge sanitaire, améliorer leur cadre de vie et les accompagner dans leurs projets.



Réagir


CAPTCHA