ACTIVITES GENERATRICES DE REVENUS

Après la formation, les jeunes sont assistés et encadrés dans leur insertion socioprofessionnelle, soit pour trouverun emploi stable et rémunéré, soit pour démarrer leur propre entreprise. Comme c’est le cas pour 20 jeunes qui ont reçu une formation de deux à trois ans en coiffure, couture, restauration, mécanique, menuiserie bois, menuiserie métallique et horticulture.

 

Tous des jeunes vulnérables motivés et engagés pour changer leur situation de vulnérabilité, ils ont démarré avec l’appui d’AJE et ses partenaires des activités génératrices de revenus dont une ferme agricole de deux hectares, un salon de coiffure pour quatre bénéficiaires très bien équipé qui fait aussi office de boutique cosmétique et un atelier de couture bien équipé en machines qui fait aussi office de boutique de mercerie pour quatre autres bénéficiaires etc.

 

 

Ainsi l’AJE contribue positivement et efficacement à la lutte contre le manque de formation et le chômage desjeunes qui sont les principales causes souvent inavouées des phénomènes mondiaux tels que l’immigration clandestine, hautement risquée, et le désœuvrement des jeunes conduisant au statut de cibles faciles pour les propagandes d’organisations terroristes.

 

 

             



Réagir


CAPTCHA